vendredi 20 mai 2011

Projet d'enquête en sociolinguistique sur le bilinguisme, par Natalia Galescu, Wafa Khemiri, Paul-Eric Langevin et Chiara Erroi

Compte-rendu du projet sur le bilinguisme

(Natalia Galescu, Wafa Khemiri, Paul-Eric Langevin, Chiara Erroi) 

(Suite et fin : article suivant)

Introduction

Nous avons choisi de traiter du bilinguisme. Définition du bilinguisme.

Le bilinguisme : il consiste théoriquement dans le fait de pouvoir s'exprimer et penser sans difficulté dans deux langues à un degré de précision identique dans chacune d'elles. Les individus authentiquement bilingues sont également imprégnés des deux cultures indifféremment et dans tous les domaines. Cependant, en sociolinguistique, nous considérerons simplement les individus qui connaissent deux langues.

Question de l’échantillon : Nous avons élaboré un questionnaire d’une quinzaine de questions que nous avons envoyé par mail à une vingtaine d’informateurs. Chiara s’est occupée de l’entretien : elle a interrogé une jeune catalane et a obtenu un entretien d’à peu près 30 à 40 minutes.

En ce qui concerne le questionnaire, nous l’avons envoyé à des jeunes d’origine étrangère, bilingues, faisant ou ayant fait des études supérieures en France (classe d’âge : 20 à 30 ans). Certains travaillent à temps complet ou à mi-temps ou sont sur le point de travailler.

Les informateurs sont des amis de notre entourage utilisant le français dans le contexte de leurs études ou de leur travail. Echantillonnage non probabiliste.

Qu’est-ce que le bilinguisme en France aujourd’hui ? Comment se manifeste le bilinguisme en France dans une population d’étudiants étrangers donnée ?

Dimension sociale, psychologique, linguistique, statistique. Etude quantitative et qualitative.

Le bilinguisme est un concept qui a reçu des définitions très différentes au cours de l’histoire. A la fois terme technique scientifique et notion linguistique utilisée par des non-spécialistes, il est défini à l’aide de critères divers qui sont souvent non explicités.

Dans son ouvrage "Language", Bloomfield retient la formule «native-like control of two languages» (1933: 56), qui insiste sur une maitrise à haut niveau des langues en question. Bloomfield est rejoint dans cette approche par d’autres, dont Lebrun. Pour MacNamara (1967), la personne bilingue doit posséder une compétence minimale dans une des quatre habiletés linguistiques. Ainsi, il tient en outre compte du fait que toutes les capacités de la personne bilingue ne sont pas nécessairement développées de manière équilibrée dans chaque langue. En résumé, ce sont surtout les critères d’utilisation et de maitrise dont on tient compte en définissant le terme ‘bilinguisme’.

Par conséquent les deux définitions qui ont été produites par les spécialistes du bilinguisme Bloomfield et Grosjean : «Le bilinguisme, c'est la possession d'une compétence d'un locuteur natif dans les deux langues»(Bloomfield) ; «Le bilinguisme est l'utilisation régulière de deux (ou de plusieurs) langues. Le bilingue est la personne qui se sert de deux langues dans la vie de tous les jours»(Grosjean), vont globalement influencer notre travail.

Après ce bref survol des acceptions que le terme ‘bilinguisme’ prend dans la littérature spécialisée, c'est important d'indiquer que notre travail portera sur le bilinguisme individuel ainsi défini par Fishman.

L’hypothèse à la base de notre choix est que, le bilinguisme, étant un phénomène multidimensionnel et transdisciplinaire, va s'avérer d'autant plus intéressant à être étudié dans le contexte sociolinguistique tout à fait particulier de la France. La législation et la politique linguistique françaises étant basées sur le monolinguisme, excluant le bilinguisme, qui est donc aux marges de la légalité, à la différence de la Suisse ou du Canada où le bilinguisme fait l'objet d'une politique linguistique officielle étant un bilinguisme avec diglossie. 

Méthodologie

Afin de mieux analyser ce phénomène nous avons suivi quelques étapes de travail avec le souci d'employer une méthode à la fois pratique et facile à manier sur le terrain:

1. La méthode d'enquête consiste en une vingtaine de questions et un entretien; le recueil de données a été conçu ainsi par soucis d'équilibre : pour recueillir des données quantitatives d'une part et des donnés qualitatives d'autre part.

2. En déterminant notre public nous avons pris en compte les deux critères qui définissent le bilinguisme: « l'utilisation des 2 langues » et « la maîtrise des 2 langues » voilà pourquoi nous avons ciblé un public impliquant des jeunes étrangers ayant fait ou faisant des études en français, cette dernière caractéristique se rapporte notamment au niveau de maîtrise du français.

Les trois variables indépendantes communes au public choisi sont donc  l’âge (20-30 ans), la formation en français et la situation par rapport à la France: il s’agit d'un public issu de la «migration temporaire» ou des jeunes qui ont déménagé en France dans le but de poursuivre leurs études.

On va souligner qu'il s'agit d'un cas de bilinguisme «consécutif» car les questionnés ont acquis d’abord une langue - leur langue maternelle et puis le français.  Nous n'avons pas ciblé une origine donnée, notre but a été d'interroger les jeunes de notre entourage: des amis, des collègues, etc. Toutefois nous avons pris en compte l'hypothèse qu’on va découvrir des différences entre les langues impliquées: un bilinguisme franco-roumain ou franco-espagnol va se caractériser distinctement d’un bilinguisme franco-arabe quant aux interférences, aux alternances et aux représentations.

Certaines  hypothèses de départ impliquant les effets du bilinguisme des jeunes étrangers en France ont alimenté notre enquête :

Nous avons admis:

1)  qu'il peut exister des interférences linguistiques(à tous les niveaux ) entre les deux langues;
2) qu'il est possible que les deux langues soient mélangées au cours de la même phrase (code mixing);
3) qu'il peut y avoir un mélange des deux langues au cours d'un tour de parole (code switching); et que dans ce contexte il peut y avoir une alternance de langues " d’incompétence" c'est à dire que le bilingue peut pallier ses insuffisances dans une langue en faisant appel à l’autre; ou une alternance de "langues de compétence" quand le bilingue a la possibilité d’utiliser tantôt une langue tantôt l’autre pour répondre à des besoins expressifs;
 4) qu'il doit forcément exister une alternance codique aux 2 variantes de langues;
5) qu'il peut y avoir une variation de registre de langue : les personnes interrogées vont employer un registre familier dans leur langue maternelle et un registre plutôt standard en français;
6) que les bilingues peuvent avoir des représentations négatives ou positives du français;
7) qu'il est possible que certains contextes  influencent le choix d'une des langues; 

Les résultats du questionnaire

Questions 1 à 5

Nom, prénom(s)
Date de naissance
Pays d'origine
Langue maternelle
Parcours universitaire et langue(s) d'enseignement

Présentation de la population étudiée : tableau de l’échantillon.
 N°
Sexe
Naissance
Filière
Niveau
Répertoire
Pays d'origine
Travail
1
M
24/06/1985
Linguistique
L3
Kabyle, Français
Algérie
Réceptionniste
2
M
02/07/1981
Français
M1
Arabe, Français
Tunisie
Serveur
3
M
28/01/1988
Informatique
L1
Arabe, Français
Algérie
Restauration
4
F
14/05/1982
Linguistique
M1
Arabe, Français
Tunisie
-
5
F
26/11/1985
Chimie
L3
Arabe, Français
Algérie
-
6
F
08/06/1984
Français
M1
Italien, Français
Italie
Garde d'enfant
7
M
12/06/1981
Français
Thèse
Arabe, Français
Egypte
-
8
F
16/05/1988
Français
L1
Arabe, Français
Tunisie
-
9
F
01/01/1983
Français
M1
Arabe, Français
Maroc
Centre d'appel
10
F
15/11/1987
Linguistique
L3
Arabe, Français
Tunisie
-
11
F
12/02/1987
Beaux-arts
M1
Roumain, Français
Roumanie
Styliste
12
F
03/04/1988
Lettres FLE
L3
Polonais, Français
Pologne
-
13
F
22/09/1985
R.H.
L3
Roumain, Français
Moldavie
Fille au pair
14
M
01/12/1989
Commerce

Roumain, Français
Moldavie
-
15
F
12/06/1985
Anglais
M1
Roumain, Français
Moldavie
Hotellerie
16
F
30/08/1984
Anglais

Roumain, Français
Moldavie
Commerce
17
F
18/04/1985
Linguistique
L3
Roumain, Français
Moldavie
-
18
F
15/10/1986
Anglais

Allemand, Fr.
Autriche
Fille au pair
19
F
17/07/1977
Anglais

Italien, Français
Italie
Assistante d'italien
20
M
01/07/1981
Anglais
Thèse
Espagnol, Français
Argentine
Sciences sociales

Remarques : nous avons 20 informateurs venant de 10 pays différents, en particulier du Maghreb, de l’Europe de l’Est et de l’Europe de l’Ouest, un venant d’Amérique Latine.  La répartition des sexes est de 14 femmes sur 20 personnes interrogées.  Les langues parlées sont l’arabe, le roumain mais aussi l’allemand, l’italien, l’espagnol, le polonais et enfin le kabyle. Les âges sont uniformément répartis entre 20 et 30 ans sauf une informatrice qui a 34 ans. Le niveau d’étude va du L1 au doctorat. L’un des informateurs fait une école de commerce, les autres sont dans des filières universitaires : langues, sciences humaines, sciences exactes, arts, ressources humaines. 

Question 6 

Envisages-tu de rester en France ?

La majorité des interrogés souhaite rester en France au moins dans les cinq années à venir. 

Question 7

Travailles tu en France ?

La moitié des interrogés à peu près travaillent en France. Certains travaillent à mi-temps, parallèlement à leurs études, d’autres travaillent à temps complet, d’autres encore se consacrent entièrement à leurs études. Les catégories professionnelles représentées sont diverses : restauration, hôtellerie, commerce mais aussi garde d’enfant, fille au pair, travail en centre d’appel. Nous avons aussi une assistante d’italien, un chercheur en sciences sociales et une styliste.       

Question 8

Selon toi, quel registre de français parles tu?
                                                                       
Niveau de langue
Familier
Standard
Soutenu

4
11
4

La majorité des interrogés déclare parler un niveau de langue standard. Le niveau de langue peut être corrélé avec le milieu social. Voir les travaux de Basil Bernstein, «Langage et classes sociales». 

Questions 9 et 10

Dans quel contexte parles-tu ta langue maternelle?

Dans quel contexte parles-tu le français? (suite et fin: voir article suivant)
       
Contexte
Famille
Amis
Couple
Travail
Université
Langue maternelle
14
15
9
0
0
Français
2
15
6
17
16  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire