jeudi 7 avril 2011

Projet de lexicologie, Analyse des verbes désadjectivaux, Travail préparatoire, par Fabien Andreani, Paul-Eric Langevin et Maiol Gispert Garetta

Projet de Lexicologie: Les verbes désadjectivaux, travail préparatoire

Fabien Andreani, Paul-Eric Langevin, Maiol Gispert Garetta

Corpus

Classes de verbes :

(1)Verbe simple+ -er ou –ir
(2)Verbe simple+ -iser ou –ifier ou –iver
(3)Préfixe + Adjectif + Suffixe
(4)Dérivé de (1)

Rapetisser: Rendre plus petit, faire paraitre plus petit, diminuer la valeur(2)    (petit)
Longer: Suivre un chemin, aller le long et près de quelque chose (1) (long)
Allonger: Rendre plus long, augmenter le volume, donner de l’amplitude(4)   (long)
Rallonger: Augmenter la longueur de quelque chose (4)   (long)         
Approcher: Aller plus près, avancer près de (3)  (proche)
Rapprocher: Placer près de, rendre voisin (4)  (proche)
Grandir: Devenir plus grand, croitre, se développer  (1)  (grand)
Agrandir: Rendre + grand, + étendu, développer, donner de l’ampleur(3)  (grand)
Amenuiser: Rendre plus menu, diminuer l’importance (2)  (menu)
Enjoliver: Rendre plus joli par sa présence ou l’ajout d’un élément (2)  (joli)
Mincir: Devenir plus mince (1)  (mince)
Amincir: Rendre moins épais, moins gros, moins consistant (3)  (mince)
Grossir: Augmenter, accroitre le volume, rendre plus gros (1)  (gros)
Dégrossir: Débarrasser une matière brute de ce qu’elle a de plus gros (4)  (gros)
Affiner: Rendre plus fin, rendre plus mince (3)  (fin)
Raffiner: Rendre plus fin en débarrassant une matière de ses impuretés (4)  (fin)
Elargir: Rendre plus large, plus vaste, plus étendu (3)  (large)
Ecourter: Rendre plus court en longueur, en durée (3)  (court)
Raccourcir: Rendre quelque chose plus court (3)  (court)
Affaiblir: Rendre progressivement plus faible  (4)  (faible)
Renforcer: Rendre fort, rendre plus fort ce qui l’est déjà (4)  (fort)
Eclaircir: Rendre clair, plus clair, net (3)  (clair)
Eclairer: Donner de la clarté, de la lumière à qque chose ou quelqu’un (3)  (clair)
Assombrir: Rendre sombre, grave, triste, soucieux, obscurcir, brouiller (3)  (sombre)
Araser: Mettre à ras, aplanir, couper à une certaine épaisseur (4)  (ras)
Raser: Couper avec un rasoir, mettre à ras, passer très près de qque chose (1)(ras)  
Adoucir: Rendre plus doux, moins rude, moins apre aux sens (4)  (doux)
Doucir: Polir par frottement une surface, débarrasser de sa rugosité (1)  (doux)
Durcir: Rendre dur, consistant, solide, rude, apre aux sens, plus fort (1)  (dur)
Affermir: Rendre plus ferme, consistant, stable, consolider (3)  (ferme)
Raffermir: Rendre + ferme, + dur, + solide, +stable, consolider (3)  (ferme)
Alourdir: Rendre lourd, plus lourd, pénible à supporter (3)  (lourd)
Alléger: Rendre plus léger, moins lourd, diminuer le poids de la charge (3)  (léger)
Rajeunir: Donner à qqu’un moins que son age, faire devenir plus jeune (3)  (jeune)
Vivifier: Donner de la vitalité, une vigueur accrue (2)   (vif)
Revivifier: Donner une nouvelle vie, redonner de l’énergie, des forces (2)   (vif)
Enlaidir: Rendre laid (3)   (laid)
Calmer: Rendre calme, diminuer la violence (1)   (calme)
Sensibiliser: Rendre sensible, douer de sensibilité (2)   (sensible)
Désensibiliser: Supprimer la sensibilité de quelque chose (2)(sensible)         Insensibiliser: Rendre insensible à la douleur, à la sensation (2) (sensible)
Aplanir: Rendre plan, uni, en faisant disparaitre les inégalités (3)   (plan)
Affoler: Rendre fou, troubler profondément sous l’effet d’une passion (3) (fou)
Intensifier: Rendre plus intense, plus important, augmenter (2) (intense)
Abetir: Rendre bete, diminuer les facultés les plus nobles (3) (bete)
Banaliser: Rendre courant, vulgaire, enlever toute originalité (2) (banal)
Eloigner: Mettre loin ou plus loin, faire aller à une certaine distance (3) (loin)
Vieillir: Prendre de l’age, aller progressivement vers la vieillesse (1) (vieux)
Ralentir: Rendre plus lent, faire se déplacer plus lentement (3) (lent)
Embellir: Rendre beau ou plus beau, avantager (3) (beau)
Affadir: Rendre fade, affecter d’une sensation désagréable (3) (fade)

(source : réflexion personnelle et TLFI)

Classification selon les préfixes       Classification selon les suffixes

préfixe a-                                         -isser
préfixe r-                                          -iser
préfixe dé-                                        -iver
préfixe en-                                        -ier
préfixe é-                                          -ifier
préfixe vide-

a-                         r-                          en-
allonger                rallonger              enjoliver
approcher            renforcer              enlaidir
agrandir               rapprocher           embellir
amenuiser            raffiner
amincir                raccourcir            é-
affiner                  raffermir              élargir
affaiblir                rajeunir                écourter
assombrir            revivifier              éclaircir
araser                           
adoucir                dé-                       vide-
affermir                dépolir                 longer
alourdir                dégrossir              forcir
alléger                  désensibiliser       polir
aplanir                                             grandir
affoler                                              mincir
abetir                                               grossir ...

Critères de classification

Base adjectivale + suffixe verbal
Longer, polir, grandir, mincir, grossir, raser, doucir, durcir, calmer, vieillir,

Base adjectivale +-iser ou –ifier ou -iver
Amenuiser, vivifier, fortifier, sensibiliser, intensifier, banaliser

Préfixe + Base adjectivale + suffixe verbal
Affadir, embellir, éloigner, abetir, affoler, aplanir, enlaidir, alléger, alourdir, affermir, adoucir, araser, assombrir, éclairer, éclaircir, affaiblir, écourter, élargir, affiner, enjoliver, amenuiser, agrandir, approcher, allonger

Préfixe + verbe désadjectival
)    Verbe simple
 Longer, polir, grandir, mincir, grossir, raser, doucir, durcir, calmer, vieillir
2)    Pref+adj+suff verbal
Affadir, embellir, éloigner, abetir, affoler, aplanir, enlaidir, alléger, alourdir, affermir, adoucir, araser, assombrir, éclairer, éclaircir, affaiblir, écourter, élargir, affiner, enjoliver, amenuiser, agrandir, approcher, allonger
3)    [a]+ verbe simple(issu de 1)
Affadir, abetir, affoler, aplanir, alléger, alourdir, affermir, adoucir, araser, assombrir, affaiblir, affiner, amenuiser, agrandir, approcher, allonger
4)    [re]+ verbe simple
 renforcer, revivifier
5)    [r]+[a]+ verbe simple
Rapetisser, rallonger, raffiner, raccourcir, raffermir, rajeunir, ralentir

Proposition de classification en forme d'arbre

notions utilisées: verbes causatif, inchoatif, télique, atélique

Degré max.

Degré standard

[x Causer [y Devenir[X]]]
[x Devenir[X]]
                                                         
                                                     [A]
                                                                       \
                                                                       [A]V
                                                        /        \
                                      Causatif                        Inchoatif
                                               /           \                           /        \
                                     Télique     Atélique      Télique       Atélique

clarifier: CAUSATIF TELIQUE pron. INCHOATIF ATELIQUE
éclaircir: v.tr CAUSATIF TELIQUE/ ATELIQUE Pron. INCHOATIF
eclairer: Causatif /illuminer  action difference semantique illuminer une chambre
eterniser: CAUSATIF TELIQUE s'eterniser
concretiser: CAUSATIF TELIQUE
rougir: CAUSATIF/INCHOATIF TELIQUE
accourcir: CAUSATIF / ATELIQUE
raccourcir: CAUSATIF/ INCHOATIF ATELIQUE
adoucir: CAUSATIF TELIQUE  « Rendre doux » ATELIQUE adoucir l'ennui
embellir: CAUSATIF/ INCHOATIF telique/Atelique
 -grossir/VERBE==> [ [gros ADJ] VERBE] (grossir/VERBE, gros/ADJ) "Rendre gros"
-dégrossir/VERBE==> [ dé1 [gros ADJ ] VERBE] (dégrossir/VERBE, gros/ADJ) " (Supprimer - Faire perdre) le caractère gros"
-allonger/VERBE==> [ a [long ADJ ] VERBE] (allonger/VERBE, long/ADJ) " Rendre long"
-rallonger/VERBE==> [ re [a [long ADJ ] VERBE ] VERBE] (rallonger/VERBE, allonger/VERBE, long/ADJ) "allonger (une nouvelle fois - vers un état, un lieu antérieur - jusqu'à un point de référence)"
-approcher/VERBE==> [ a [proche ADJ ] VERBE] (approcher/VERBE, proche/ADJ) " Rendre proche"
rapprocher/VERBE==> [ re [a [proche ADJ ] VERBE ] VERBE] (rapprocher/VERBE, approcher/VERBE, proche/ADJ) "approcher (une nouvelle fois - vers un état, un lieu antérieur - jusqu'à un point de référence)"
accourcir/VERBE==> [ a [court ADJ ] VERBE] (accourcir/VERBE, court/ADJ) " Rendre court"
affiner/VERBE==> [ a [fin ADJ ] VERBE] (affiner/VERBE, fin/ADJ) " Rendre fin"
-raffiner/VERBE==> [ re [a [fin ADJ ] VERBE ] VERBE] (raffiner/VERBE, affiner/VERBE, fin/ADJ) "affiner (une nouvelle fois - vers un état, un lieu antérieur - jusqu'à un point de référence)"
-désaffiner/VERBE==> [ dé1 [affin ADJ ] VERBE] (désaffiner/VERBE, affin/ADJ) " (Supprimer - Faire perdre) le caractère affin"
-apetisser/VERBE==> [ a [petit ADJ ] VERBE] (apetisser/VERBE, petit/ADJ) " Rendre petit"
-rapetisser/VERBE==> [ re [a [petit ADJ ] VERBE ] VERBE] (rapetisser/VERBE, apetisser/VERBE, petit/ADJ) "apetisser (une nouvelle fois - vers un état, un lieu antérieur - jusqu'à un point de référence)"
-durcir/VERBE==> [ [dur ADJ] VERBE] (durcir/VERBE, dur/ADJ) "Rendre dur"
(origine : site CNRTL application Derif)

Classement selon la morphologie:

-[[Adj]base +[suffixe verbale -er, -ir]] jaunir, durcir
-[[Adj]+suffixe verbalisateur] fortifier, sensibiliser
-parasynthèse[preff+[Adj]+suffix]
-formes derivées :
-preff+[verb desadjectival] désensibiliser, dégrossir

Liste initiale: critères de selection (type base adj. , type d'affixes)

Critères de classement:

Morphologique: formation des verbes: formes simples grossir, formes parasynthétiques (allonger) formes dérivées du verbe désensibiliser.

-Classement selon la structure éventive: “situation types” de Saeed Adjectif statique vs Verbe dynamique.

Causatif vs Inchoatif. Saeed p.72

Telique vs Atelique (Kearns 2007)

Même forme pour ses deux situations? Elles sont prédictibles: “Tous les verbes avec un “se sont inchoatifs?

Tester l'alternance causative inaccusatifs vs inergatifs?

“Le mur noircit”/”Cela noircit le mur”
“un homme s'enrichit”  “l' homme enrichit l'entreprise”

Voir le tableau de classement selon les différents critères

Plan

Introduction (à l'étude)

(I)Les désadjectivaux : de la définition au corpus,
problèmes et méthodes.

1) généralités

2) vers la constitution d’un corpus

3) méthodologie générale

4)extraction des notions à étudier

(II)étude des formes (la partie étant le plus à développer))

conclusion

Les désadjectivaux : de la définition au corpus, problèmes et méthodes

1) Généralités :

Définition générale des verbes désadjectivaux

Les verbes désadjectivaux sont des verbes dérivés d’adjectifs. Place occupée par ce  type de verbe dans le lexique de la langue française contemporaine. C'est-à-dire leur   nombre, leur rôle en tant que verbe (ébaucher les spécificités qui leur sont propres, dues à leur formation particulière sur la base d'un adjectif dont ils héritent de certaines propriétés et qui leur impose des contraintes d'usage →voir la rubrique traitant de la compatibilité syntaxique et sémantique dans le précis de lexicologie française. Appartenance à la classe ouverte des verbes et plus spécifiquement formés à partir d'items eux-mêmes évolutif.

Les préfixes

La formation sur la base d’un préfixe donne une classification particulière et on remarque que le préfixe a- donne le plus de formes distinctes.

Du point de vue sémantique, on peut remarquer en particulier que les préfixes a-,en-,é- sont à peu près équivalents et forment des verbes qui peuvent se définir comme “rendre + adj”.

On distingue aussi le préfixe r- qui signifie “rendre + adj que précédemment”, c’est-à-dire que l’action donne un caractère plus marqué à un état qui était déjà présent. Par contre le préfixe dé-, comme on peut s’y attendre, a un caractère privatif.

Enfin les verbes qui n’utilisent pas de préfixe utilisent directement le sens de l’adjectif sans le modifier.

Les suffixes

Les suffixes utilisés correspondent globalement aux groupes verbaux du français      (-er,-ir,...) mais il y a aussi des suffixes particuliers utilisés selon plusieurs occurrences et qui peuvent former une régularité de formation des désadjectivaux.

2) Vers la constitution d'un corpus 

La question du nombre de ces verbes dans le lexique de notre langue, de leur représentativité relative, mérite d'être posée (voir généralités). Au-delà de ce seul aspect quantitatif et culturel nous pensions également qu’il y avait tout lieu de disposer pour cette étude d’une liste recensant avec un maximum d’exhaustivité l'ensemble des  verbes désadjectivaux du lexique actuel de la langue française. 

Si en première instance notre instinct fut d’énumérer tous les verbes de ce type dont l'accès nous était permis par l'usage personnel que nous en avions, très vite nous nous sommes heurtés à un obstacle majeur imposé par cette démarche toute empirique : la représentativité de ces verbes, non pas au sein de l‘ensemble plus vaste d’un lexique  généralisé, telle que celle vue auparavant, mais plutôt celle relative aux autres verbes désadjectivaux, catégorie à laquelle ils ressortent. Quel intérêt à cela dira-t-on, puisque tous sont différents de par leur forme et leur sens et qu’aucun ne saurait être alors plus représentatif qu’un autre au sein de ce même ensemble identifié. 

C’est que la représentativité ici n'est pas à entendre comme le nombre d’occurrences marquées de tel ou tel verbe dans un discours produit par les locuteurs ni même, donc, de la proportion de cette catégorie du lexique relativement aux autres parties du discours –puisque notre étude nous impose de puiser dans la catégorie des désadjectivaux. 

La représentativité entendue à ce second niveau est une représentativité de classes où chaque classe établie permet un regroupement pertinent selon des critères objectifs 
(la présence de tel ou tel suffixe par exemple). Ainsi, l’étude de la formation des désadjectivaux, de leurs propriétés d'usage et des relations orientées de sens qu'ils entretiennent avec leur base, se fera au  travers de comparaisons multiples, comparaisons à la faveur desquelles émergeront des régularités, servant de base à la constitution des classes.

Plusieurs hypothèses successives ont été émises en faveur d’un regroupement pertinent en classes. Ce regroupement peut être difficile à  opérer. A cet endroit de l’étude,  aucune de ces hypothèses n’est à négliger et toutes peuvent contenir la base d’une disposition favorable à l‘analyse qui va suivre. Si nos connaissances de la langue, appuyées par certains dispositifs tels que les dictionnaires, ne peuvent suffire à orienter  ce regroupement en la faveur de tel ou tel critère (sémantique, morphologique, etc.)   c’est précisément parce que nous ne connaissons pas encore l’influence de chacun      d’eux dans la formation des désadjectivaux (comme nous l'avons souligné précédemment). 

Ainsi se pourrait-il, par exemple, que la suffixation particulière de l’adjectif initial soit fonction, tout ou partie, du sens qu’il véhicule et donc du classement sémantique dont il peut faire l‘objet. Aussi ce critère pourrait ne pas avoir d’impact véritable - ou bien différent de celui que nous lui prêtions - et se substituerait à lui d’autres éléments d’intérêt tels la constitution morphologique de l’adjectif ou des caractérisations d‘un autre ordre. Pour ne négliger aucun de ces facteurs, et sans toutefois déborder trop largement le cadre de la lexicologie, nous avons choisi - conformément aux suggestions de l’énoncé - de recourir dans un premier temps à la constitution de paires minimales strictes sur la base de comparaisons multiples touchant aussi bien au sens qu’à la forme, au signifié qu’au signifiant, sans manquer de croiser les données inhérentes à ces deux aspects. (Revenir ici sur la notion de base et de radical) 

Nous remarquerons que les désadjectivaux, formés sur la base d’un adjectif peuvent présenter des points de similitudes, orientés comme suit : une même base adjectivale, une même affixation, une même classe verbale (verbe inchoatifs etc) sont des éléments de comparaison que nous prendrons en considération.

3)Méthodologie générale

La dérivation morphologique à partir d’une base adjectivale est de deux types :
Adjectif+suffixe en –er, -ir,…

Préfixe+adjectif+suffixe
ou l’adjonction d’un préfixe et d’un suffixe est la condition d’existence du verbe désadjectival en ce sens que l’adjectif ou le suffixe ajouté seul ne suffit pas (exemple : finer n’existe pas, on doit avoir affiner).  

Peut-on utiliser tous les types d'adjectifs?

A priori, on peut utiliser tous les types d’adjectifs, quels que soient les critères morphologiques et sémantiques. On ne découvre pas particulièrement une classe d’adjectifs plus utilisée qu’une autre.

Peut-on généraliser relativement aux adjectifs utilisés?

On peut généraliser la formation des verbes désadjectivaux à tous les types d’adjectifs de la langue française, autant sur le plan morphologique que sémantique.
Analysons les doublets et les triplets

Doublets : vif, ferme, doux, ras, clair, court, fin, gros, mince, grand, poli, proche, fort
Triplets : sensible, long

On peut remarquer qu’il y a un certain nombre de doublets et quelques triplets.
Les doublets se forment à partir des paires minimales vide/a- ou é-/r- ou a-/r- ou vide/dé- ou vide/r-. Il s’agit donc souvent de verbes qui indiquent un sens simple et un sens de redoublement avec le préfixe r-. Mais il y a aussi des paires minimales avec le préfixe dé-. On a donc des oppositions entre un sens positif (vide-) et un sens négatif (dé-).

Il y a une différence avec la formation sur des bases non adjectivales.

Bases non adjectivales : il s’agit de verbes dénominaux (formés à partir de noms), déverbaux (formés à partir de verbes) mais aussi éventuellement à partir d’adverbes.
Croisement des paramètres de classement

Paramètres : causatif/inchoatif, préfixe/suffixe, transitif/intransitif

On effectuera éventuellement un croisement entre ces différents paramètres.
Utilisation de phrases complètes

Donner des exemples de phrases utilisant les données du corpus

Classement des formes verbales dérivées

Les formes en a-, en-, é-, r-, puis les formes en dé- sont la plupart du temps dérivées des formes déjà connues n’utilisant pas de préfixes (vide-).

Vérifier si on ne produit que des verbes dynamiques/ duratifs

Opposition dynamique/duratif

Refaire un classement à partir de ce critère

Régularité sémantique télicité/atélicité

Refaire un classement à partir de ce critère

Régularité dans le comportement syntaxique du verbe (transitif/intransitif)

Il faudrait reprendre les définitions pour distinguer bien clairement les sens des verbes transitifs et intransitifs.

Corpus plus conséquent, fréquence des combinaisons

Chercher un plus grand corpus à partir des sites internet à notre disposition
Etymologie: verbes entrés par héritage, réfections tardives du latin, créations du français : faire de même une recherche sur les sites ou les dictionnaires d’étymologie

4) Extraction des notions à étudier

Les bases adjectivales possibles sont représentées par un certain nombre d’adjectifs de la langue française.

Prédication de l'adjectif

Le prédicat en linguistique est conçu comme la partie de la phrase ou de la proposition qui porte l'information verbale ou le commentaire à propos du sujet.

Rôle sémantique, valence, sous-catégorisation, alternance

le rôle sémantique sert à décrire le sens qui s'attache à un groupe nominal par rapport au procès exprimé par le verbe au sein d'une phrase.
(Accomplishment, achievement, activity)

Fonctions attributives

Rôle sémantique, thématique

Patient/Agent, Transitif/Intransitif

Voir la partie Agent du livre de Claude Hagège pour patient/agent

Changement d'état, degree achievement (par degrés)
 

Classe verbale, gradual completion

Valence, Arité, parasynthèse

La valence est un trait syntaxique concernant principalement les verbes mais aussi quelques noms et adjectifs. On nomme valence d'un tel terme le nombre d'actants qu'il peut recevoir ou qu'il doit recevoir pour être saturé, c'est-à-dire fournir un syntagme grammaticalement correct.

La dérivation parasynthétique est, en linguistique, une procédure de dérivation lexicale par affixation simultanée. Par exemple, un préfixe et un suffixe sont ajoutés ensemble à une base pour former un mot composé.

Verbes déverbaux, dénominaux et autres types de formations

Grille thématique, dynamisme, durativité

Gradables, non gradables

Emploi relatif et absolu
 

Adjectifs intentionnels, relationnels, qualificatifs

Un adjectif relationnel est un adjectif qui définit une relation et non une qualification, il peut être remplacé par un complément du nom.

On appelle adjectif une catégorie de mot qui s'adjoint au nom pour exprimer une qualité (adjectif qualificatif), une relation (adjectif relationnel) ou pour permettre à celui-ci d'être actualisé dans une phrase (adjectif déterminatif).       

L’aktionsart s'applique en linguistique à la manière dont est conçu le déroulement du procès et à son découpage en phases, tels qu'exprimés, soit par le verbe lui-même, soit par sa forme grammaticale. Il est parfois traduit en français par caractère de l’action, mode d'action ou modalité d'action                  

Bibliographie:

Le lexique: images et modèles du dictionnaire à la lexicologie
(Alain Rey, ed.Armand Collin)
Lexicologie et sémantique lexicale, notions fondamentales
(Alain Polguère, ed. Presses de l'Université de Montréal)
La lexicologie
(Aino Niklas-Salminen, ed. Armand Collin)
La lexicologie, lectures
(Alain Rey, ed. Klincksieck)
Introduction à la lexicographie: le dictionnaire
(Jean et Claude Dubois, ed. Langue et Langage, Larousse)
Description et analyse des verbes désadjectivaux et dénominaux en -ifier et -iser
(Benoît Sagot , Karën Fort, INRIA, Paris 7)
Transitivity in grammar and discourse
(Paul Hopper, Sandra Thompson, Language 56,1980)
Telic senses of deadjectival verbs
(Kate Kearns, Lingua 117, 2007)
Change of state and valency
(Marie Labelle, Journal of Linguistics 28, 1992)
Semantics, third edition
(John Ibrahim Saeed, ed. Wiley Blackwell)
Au seuil de la lexicographie
(Paul Imbs, Cahiers de lexicologie)
La définition sémantique dans les dictionnaires
(Bernard Pottier, travaux de linguistique et de littérature)
La grammaire d'aujourd'hui, guide alphabétique de linguistique française
(Arrivé, Gadet, Galmiche, ed. Flammarion 1986)
Articles lexicologie de l'encyclopédie
(Beauzée, Douchet, 1765)
Dictionnaire amoureux des langues
(Claude Hagège, 2009)

Sitographie

Trésor de la Langue Française Informatisé :

Base textuelle Frantext :

Classification des verbes de Dubois et Dubois-Charlier :

Centre National de ressources textuelles et lexicales :

Base de recherche Derif :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire