jeudi 12 mars 2015

Portraits de jeunes filles, par Paul-Eric (2004)

"A l'ombre des jeunes filles en fleur" - Portraits de jeunes filles (2004)

Elle s'approche de moi furtivement, cligne délicatement des yeux. Elle semble timide. Son visage est fin, délicat, assez long, elle a les yeux très doux, et un long manteau noir. Sans doute une force calme: un mot sort de sa bouche, posé, léger comme un oiseau viendrait se poser sur mon épaule. "Bonjour". Elle fait un sourire, rougit légèrement. Peut-être n'a-t-elle jamais osé aller dire bonjour à un inconnu de la sorte. Ou bien elle ose souvent sans en avoir l'air. Après avoir parlé, elle se retire légèrement puis disparaît dans la foule du petit groupe. Ses longs cheveux bruns semblent dire "suis-moi" ou "au revoir". Ses traits enfantins, la stature de son visage semblable aux traits d'une déesse antique restent présents dans ma mémoire, Ainsi que sa voix délicate et sensible. Le profil de son manteau noir sera peut-être là de nouveau au détour d'une rue. Regrets de ne pas l'avoir suivie. Son prénom commence par A.

Elle se réveille doucement. J'entrouvre le rideau. Ses yeux clignotent, ses cils hésitants. Quelques mouvements hésitants aussi, très lents. Les yeux. dans le vague. Des croissants? Oui, oui, Qu'a-t-elle fait? Elle ne sait plus très bien. Ou plutôt si, elle se rappelle. Elle a couché avec un homme. Si c'était bien? Oui, oui. Enfin non,non. En fait c'était juste ça. Eh oui juste ça: Tl ne fallait pas en faire toute une histoire. Mais alors qu'est-ce qui était vraiment bien si même ça, ça n'était pas terrible? Elle allait bien voir. Après tout, elle avait toujours son père et sa mère pour veiller sur elle. Pour la réveiller. Elle se lève. Commence ses croissants, sort ses quelques médicaments. Elle engloutit ses croissants, gobe ses médicaments. Elle se dépêche. Son père et sa mère l'attendent. Je l'accompagne au métro. Sur le chemin elle m'embrasse. Puis entre dans la rame et s'en va. Mon téléphone sonne. "Tu sais, je suis vraiment une sale pute:" "Mais non, pas du tout, ton plaisir t'appartient." Son prénom commence par B.

J'arrive dans la classe. Je m'assois rapidement au premier rang. Je la regarde. Elle est grande et belle. Elle parle sur un ton emphatique, sire d'elle: De quoi parle-t-elle? Elle parle d'elle, elle raconte sa vie encore et toujours. Les tenants et les aboutissants. Et tous les élèves la regardent. Elle est impressionnante, En fait tous la trouvent belle et ça. lui fait plaisir. Sur le tableau elle écrit son arbre généalogique. Au mur une photo d'elle en maillot de bain. C'est une institutrice qui adore être regardée, écoutée. Et je la regarde et je l'écoute, Je ne suis pas le seul. A ma droite, une petite fille jolie, sensible et un peu fragile a les yeux qui brillent en la regardant. Elle non plus ne la. quitte pas des yeux, Elle semble triste mais dans ses yeux une lumière brille lorsqu'elle regarde ce spectacle, ce cours magistral sur la méchanceté humaine. Des détails de la vie de l'actrice, on saura tout. Les mariages, les divorces, les enfants ratés et réussis et même les mauvais coups joués aux hommes, qu'elle détaille avec délectation. Et soudain elle lève ses mains devant moi. Ses ongles sont immenses, Elle s'approche de moi. Son prénom commence par C.

Elle a des yeux de la couleur des amandes, un visage un peu rond aux traits fins. Et un long manteau de cuir: Je suis si impressionné par son style que je n'ose lui parler. Alors elle va parler à un autre. Lui? Non. C'est un garçon qui essaie de parler à tout le monde. Je le sentais très seul. Personne ne lui parlait. Et elle, elle va lui parler, Après tout elle a raison: Elle a. sans doute une bonté naturelle. Mais pourquoi va-t-elle lui parler à lui mais pas à moi? Parce que c'est comme ça. Sa voix douce contraste avec son style brut. Les boutons sur sa figure sont le signe d'une certaine tension intérieure. Je la sens timide et charmante. Mais elle cache sa timidité derrière une façade dure et froide: Seulement le visage, lui ne trompe pas. Elle voudrait un masque pour cacher ce qui lui manque. Ces histoires en pointillé, ces points de suspension au fond de son être. Alors elle ferme son long manteau de cuir dans lequel elle se sent au chaud. Elle met ses lunettes de soleil. Son prénom commence par D.



C'est une p'tite nana très sympa.Et moi qui suis tout seul tout triste. Elle dit viens t'asseoir à côté de moi„, Alors je me dis que c'est une bonne piste.Elle aime la musique, les livres tout ça. Donc pour moi ça doit être une artiste. Alors n'invite à manger chez moi. Et après on va faire un ping-pong. Entre deux balles elle s'arrête de jouer, regarde un arbre, le fixe intensément puis elle dit: "cet arbre est très beau." Je lui réponds alors: "il est mort." Longtemps après ces deux phrases ne sont pas sorties de ma rnémoire. Par la suite on passe chez moi prendre son vélo. Puis elle prend le chemin du retour. Mais avant de monter sur son vélo elle reste là devant moi, me fixant. Sans doute elle voulait que je l'embrasse. C'est ce que j'ai pensé. Mais je ne l'ai pas fait: Regrets: L'arbre mort a été le plus fort. Là encore. Alors elle est montée sur son vélo. Et elle est partie chez elle, loin de chez moi, faire sa vie. Elle et moi c'est fini. Ca s'est arrêté ici. Elle était petite, elle était sympa, elle était jolie. J'ai souvent rêvé d'elle.Cet instant, ces deux instants sont encore en moi, gravés dans mon âme pour toujours. Elle était p'tite, elle était sympa. et jolie. Son prénom commence par E.

C'est une fille très jolie. Non pas un mannequin mais quelqu'un qui a de très beaux traits, pas très courants. Une fille qui semblerait plus jeune que son âge, pleine de fraîcheur. Elle discute avec des amies. De tout et de rien. C'est-à-dire le principal c'est qu'elle parle, que l'attention se porte sur elle. Le plus rapidement possible. Alors elle parle vite vite vite. Le débit est impressionnant. Elle parle de ses parents, elle parle de son enfance, de tous ces petits moments si charmants que l'on passait avec nos jouets et nos jeux à cette époque lointaine: Et puis elle parle de ce qu'elle réussit, de ce qu'elle rate, de ses angoisses. Un peu comme si elle voulait encore plus de confiture.Elle est fraîche et vivante: Puis elle s'approche de moi: Ce regard est inoubliable. Un regard charmeur, si fier, si enfantin en même temps. Avec ce regard elle m'a dit t'as vu comme je suis belle et intelligente; si je te plais pas t'es pas un mec normal.: Et puis elle m'a dit aussi: j'suis sûre que c'est d'moi que tu vas tomber amoureux. Et puis aussi: tu m'plais tellement que j'ai envie de te faire mon plus beau regard: Pourquoi. attendre? Son prénom commence par F.

Elle est assise sur son canapé. Elle est en face de lui. Elle attend. Qu'il lui parle. Elle le regarde. De côté. Un air gêné, un peu honteux, et en même temps un air amusé, malicieux. Alors que va-t-il lui raconter? C'est parti. Il lui parle. Il la séduit. Ca y est, elle sent qu'elle lui plaît. Il lui parle avec tellement de charme. Il est si galant, si jovial, si souriant. Il cherche à lui plaire c'est sûr. Elle devrait peut-être dire quelque chose, dire une bêtise, une blague. Non pas tout de suite. Elle préfère le regarder, l'admirer, lui sourire un peu en coin comme si elle lui cachait quelque chose: Tout à l'heure elle lui avouera qu'il a un si beau sourire, une si belle voix. Mais quelle joie de le regarder, de l'écouter, de le laisser briller ou se planter, de le laisser parler ou se taire, de le laisser partir puis revenir.Elle réfléchit. Ah oui ne pas oublier de sourire, de sembler un peu gênée, un peu amusée. Un peu charmée, un peu déçue: Un peu honteuse, un peu malicieuse. Un peu mystérieuse un peu silencieuse. Et si précieuse. Son prénom commence par G.

Un petit bruit dans le salon. Elle est très discrète. Est-elle en train de dormir? Non elle ouvre les yeux. De grands yeux bleus, malicieux et pleins d'entrain, de joie de vivre. Elle me sourit, Un grand sourire. Elle est heureuse de me voir. Depuis le temps. La voilà bien réveillée. Elle se met à bouger dans tous les sens: Si seulement je savais ce qu'elle veut vraiment me faire comprendre: Elle est si imprévisible. Si drôle. Elle veut tout tout de suite. Elle veut que tout le monde l'écoute, que ses caprices soient obéis: Si quelque chose lui manque, elle s'énerve. Et alors là. on n'a qu'à bien se tenir. Je ne me laisse pas faire. Pas question. Bon parfois si mais que voulez-vous? C'est humain. A leurs genoux, à leurs pieds mais jamais dans leur main, a dit Talleyrand un jour. Il n'avait pas tort dans un certain sens. Question d'équilibre.Tiens, la voilà qui danse. Quand elle commence elle ne s'arrête plus. La musique lui plaît c'est pour ça. Et maintenant la voilà fatiguée. Un peu d'eau fraîche. Qu'est-ce qu'il lui faut encore? Son prénom commence par H.


Elle est belle. Elle est brillante. Elle est bavarde. Elle est marrante. Parfois aussi elle est chiante. Elle a cette caractéristique de pouvoir être émerveillée par de toutes petites choses, par un magasin, par un animal, par une petite histoire ou par quelqu'un qu'elle croise dans la rue. Parfois elle me parle de gens que je ne connais pas: Elle me cite dix prénoms et j'ai envie de lui dire "mais c'est qui ceux-là?". Elle est comme ça. Elle croise beaucoup de gens. Elle a envie de partager tout ce qu'elle sait, tout ce qu'elle fait. Souvent elle se lève tard: Souvent elle se couche tard. Elle veut toujours tout savoir. Elle est gourmande, elle est charmante. Elle aime rire, boire, danser et parler: Toute la journée. Mais parfois aussi elle est fatiguée. Alors elle ne dit plus rien. Elle fait la gueule. Elle crie, elle hurle. Elle en a marre. Alors elle s'endort. Elle est encore avec lui. Dans ses rêves: Lui, c'est son fiancé. Il l'a quittée: Elle a beaucoup pleuré. Elle voudrait le retrouver. Mais elle s'est fait une raison. Elle s'est dit qu'il était con. Elle a changé. Elle rencontre plein de garçons. Elle continue de chanter, de danser, de rigoler. Elle est un peu heureuse, un peu courageuse, un peu amoureuse, un peu querelleuse, toujours chanteuse mais pas silencieuse. Parfois elle fait des bêtises, parfois elle s'énerve, elle crie, elle rit, et puis elle sourit: Son prénom commence par un I.

Elle est organisée, fine et intelligente. Elle est très cultivée, elle est fascinante. Elle est énergique, autoritaire et parfois un peu chiante. Elle est courageuse mais pas téméraire, Elle en a vu de belles, elle a tout dépassé, tout compris et tout analysé. Elle aime les enfants, s'en occupe tous les jours; elle sait les mener à la baguette, les comprendre, les aider, les rassurer, les encourager. Sa. douleur, c'est son frère. C'est à l'intérieur, elle n'en parle pas trop. Elle avance. Tous les jours un petit peu: Elle a toujours quelque chose de nouveau, Un jeu, une histoire, un conte, quelque chose à faire partager. A inventer, à créer. Elle aime rigoler, elle aime travailler. Elle aime lire, elle aime rêver. Elle allait se marier, elle allait enfanter. Mais tout s'est cassé. Elle a avorté, elle l'a quitté: Elle ne s'est pas découragée, elle a continué à avancer. Elle a continué à aimer, à travailler, à écrire, à lire. Elle fait avec ce qu'elle a. Elle est un peu énervante, un. peu encourageante, un peu fatigante, un peu méchante. Un peu énivrante. Et surtout résiliente. Son prénom commence par J.

Son prénom rappelle une mystérieuse déesse hindoue. Elle est étudiante en littérature. Elle est d'origine cambodgienne: Elle est courageuse, impétueuse, autoritaire, avec une main de fer. Je ne la connais pas très bien, elle est surtout assez mystérieuse. Je me rappelle la fête de la musique. Nous étions plusieurs. Nous étions avec elle. Elle nous suivait partout. Nous la suivions partout. Elle courait dans tous les sens. Elle dansait, elle chantait. Je l'admirais, elle m'intriguait. Elle m'a raconté ses rapports avec son frère. Elle ne s'entend pas bien avec lui, semble-t-il: Une histoire difficile dans sa famille apparemment. Des déménagements. Des conflits. Elle a perdu son père: D'un cancer: Il n'y a pas longtemps. Elle se bagarre. Elle travaille. Elle lutte. Puis plus de nouvelles. Mystère. Elle ne rappelle pas. Elle change, elle se cache. Tout le monde l'appelle. Dans tous les sens. Mystère, changement. Disparition. Magie. Comme la déesse. C'était la jeune fille qui faisait du roller. Qui était si séduisante, si marrante. Si curieuse, si emmerdeuse. Et puis plus rien: Je m'en souviens: Son prénom commence par K.

Je l'ai vue très souvent. Elle m'intrigue beaucoup. Son père est ambassadeur de Hollande en France, il me semble. Sa mère vient la chercher en voiture tous les jours. Son frère est dépressif. Elle, elle tente de passer le permis de conduire. Leçons de code de temps en temps, leçons de conduite parfois: Un peu de mathématiques par-ci par-là.: Et puis elle sort. Elle aime le cinéma. Elle connaît quelques films. Elle a même fait une rencontre étonnante. Un jour qu'elle était dans une salle de ciné, Patrick Bruel s'asseoit devant elle. Elle ne s'en est pas remise: Elle en parle toujours. Elle est très timide, pas très bavarde. Parfois elle se met à parler. Beaucoup. Mais c'est souvent avec des gens qu'elle connaît. Elle n'aime pas parler en public. Elle écrit de belles poésies mais n'ose pas toujours les lire: Même si les phrases sont réussies: Esthétiques. Jolies. Naïves: Parfois profondes. L'une de ses phrases m'a marqué: "Douce et amère réussite." Oui, parfois, la réussite est douce et amère. Elle n'est pas très intelligente ou ne le paraît pas: Pourtant elle a. déjà vécu tant de choses. Son prénom commence par L.

C'est mon âme soeur. Elle est entre deux âges et pourtant elle est toute jeune. Elle est complètement barjo: Je l'adore: Elle est unique: Il n'y en a qu'une seule comme elle. Elle est mystérieuse, elle est attirante, elle est râleuse, elle est chiante. Elle me plaît comme ça. J'espère qu'elle ne changera pas: Parfois très élégante, parfois très mal peignée: Elle s'intéresse à tout: Elle veut voir tous les films, toutes les expositions. Elle travaille dur. Parfois elle est fatiguée. Parfois c'est elle qui me fatigue. Alors pendant longtemps on ne se voit pas: Et puis on se retrouve, Je la connais par coeur et pourtant j'ai l'impression de ne pas la connaître du tout. J'adore quand on discute pendant une heure ou deux: De tout et de rien: Elle est unique et elle est multiple. Elle est mondaine et simple à la fois. Elle aimait énormément sa grand-mère. Sa grand-mère n'est plus là pour la protéger. Elle doit se débrouiller toute seule. Parfois elle se débrouille mal. Elle est triste, peu sûre d'elle, hésitante, fatiguée. Et puis elle repart à cent à l'heure, comme une tornade, allant d'un coin à l'autre de la ville. Motivante, fatigante, énervante, stimulante. Elle est peintre, elle fait des tableaux de toutes les couleurs, des couleurs vives, rouges, oranges, verts, bleus clairs, orangés, dégradés. Un arc-en-ciel. Son prénom commence par M.

Elle est belle, ses traits sont très fins. Elle est très douce, très sensible. Elle écrit merveilleusement bien. Elle m'a donné un dessin qu'elle avait fait: T In caractère calligraphié sur une page blanche. Quel caractère? Quel caractère! Je n'en sais rien en fait. Il provenait de son imagination. Imagination poétique et esthétisante. De longs cheveux bruns, de longs ongles fins, de longues jambes aux courbes séduisantes. De longs cils curieux. Et une voix si particulière. Peut-être un fantôme: Peut-être ne l'ai-je jamais vue::: Elle s'entendait très bien avec un jeune garçon. qui aimait jouer du piano. Ils étaient très souvent ensemble. Quand il était triste, elle le consolait. Quand elle était triste, il la consolait. Et puis elle écrivait. De longs poèmes: Presque incompréhensibles. Peut-être illisibles. En tout cas si sensibles. C'est un mystère, c'est un parfum, c'est un chagrin, c'est un chant. Je voudrais être son. amant, son ami, être dans son lit. Je voudrais écouter encore sa douce poésie. Mais elle est partie. Où est-elle maintenant? Je n'en sais rien. Morte peut-être bien. Ou peut-être dans quelque autre pays. Faisant quelque folie. Son prénom commence par N.

Elle nous comprend tous comme si elle nous avait fait. C'est normal, elle est psychologue. Si vous parliez avec elle, vous comprendriez qu'elle vous saisit parfaitement bien. Elle saisit tout de suite comment vous fonctionnez. Mais c'est chez elle beaucoup plus intuitif qu'intellectuel. Parfois j'ai l'impression qu'elle ne sait pas bien ce que je dis. Et pourtant elle a parfaitement senti. Elle sait déjà quoi dire. Elle insiste déjà sur le fait que cette émotion, vous l'avez déjà vécue. Vous ne devez pas y céder une nouvelle fois: Vous devez être plus fort que cela. Elle a déjà réponse à. tout. Elle est encourageante, elle est motivante, elle est fine, elle est sensible, elle est jolie. Elle connaît tout le monde. Les enfants, les jeunes, les moins jeunes, les vieux: Elle s'occupe souvent d'apprendre aux bébés à nager. Elle a des enfants. Mais on dit que ce ne sont pas les cordonniers les mieux chaussés: Ell.e est souriante, autoritaire, adulte, directive, à l'écoute, compréhensive, tolérante, charmante et passionnée. Son métier c'est sa passion. Les autres c'est sa passion. Les enfants c'est sa passion. Son prénom commence par O.

Elle est très malade. Elle a un passé très lourd. Elle est divorcée, a deux enfants. Deux enfants brillants. Sa fille fait de la peinture: Son fils est passionné de philosophie. Elle a connu Marguerite Duras. Elle est psychanalyste. Elle a été analysée par le gendre de Lacan. Elle connaît Lacan sur le bout des doigts. Elle lui voue un culte halluciné, délirant. Elle en devient même souvent fatigante à ce point de vue là. C'est elle qui m'a appris la sexualité. Elle m'a tout appris dans ce domaine. J'avais vingt ans: L'été de mes vingt ans. Souvenirs intenses, fous, passionnés, extrêmes, inoubliables, forts, terribles. Elle m'a tout montré, tout expliqué, tout fait. Pouvais-je rêver meilleur professeur? Je ne sais pas. Elle m'a écrit des lettres très fortes. Elle écrit extrêmement bien. Elle a lu tous les livres. Elle est très forte, très manipulatrice aussi. Elle m'a écrit un poème à propos d'une rose, ce poème résonne encore à mes oreilles. Elle m'a ensorcelé, c'est une grande sorcière, Une âme forte, malade mais forte, très puissante. Elle analyse tout. Chaque mot, chaque parole, chaque lettre; chaque son. Son prénom commence par P.

Elle est toute jeune. Elle pleure. Elle se tape la tête contre un arbre. Elle a perdu ses deux parents. Disparus, anéantis, massacrés. Elle veut se bagarrer. Elle ne veut pas disparaître comme eux. Alors elle transforme son prénom. Elle était une jeune fille douce et calme, elle va devenir une lionne: Elle se met à peindre. Des tableaux immenses, de toutes les couleurs. Et puis elle rencontre l'amour de sa vie. Son mari. Elle reste avec lui pendant des années. Lui, il est producteur de cinéma.. Et elle continue de peindre des tableaux de toutes les couleurs dans lesquels se perdent des petites silhouettes. Elle découvre la spiritualité. Son mari meurt. Mais elle rencontre le deuxième amour de sa vie: Jésus. Tous les soirs elle lit des textes sacrés. Tous les jours, à la lumière du soleil, dans son petit atelier, elle peint. Et puis elle sort, elle rit, elle bavarde. Elle passe dans une secte: Elle comprend que les hommes ne recherchent qu'une seule chose: le pouvoir. Elle méprise tout cela. Elle ne veut qu'une chose, elle: peindre. Et puis rigoler, parler, ouvrir de grands yeux sur le Monde, un peu comme la petite fille qu'elle était autrefois. Mais voilà qu'elle parle, elle parle et elle ne sait plus ce qu'elle dit.Quel âge a-t-elle? Elle ne se souvient plus. Où habite-t-elle? Elle ne se souviens plus. Petit à petit el.l.e ne se souvient plus de rien: A vrai dire elle n'a jamais vraiment cherché à se souvenir. Vivre chaque jour comme si c'était le dernier. Son prénom commence par R.

Elle est calme, tranquille, douce et jolie. Elle est parfois très directe et dure. Mais souvent elle hésite, elle doute, Elle se trompe. Elle barre, rate et rature ce qu'elle écrit. Et surtout elle écoute, elle est présente. Elle est compréhensive, tolérante, aimante. Elle a beaucoup le sens de l'humour, un. humour caustique; direct, franc. Elle adore rire. Elle a une culture impressionnante: Des yeux magnifiques. De longs cheveux noirs. Elle est toujours là quand on a besoin d'elle. Parfois elle est énervée, exténuée, fatiguée. C'est parce qu'elle se donne complètement aux autres. Elle aime profondément les autres. Elle essaie de faire ce qu'elle peut pour les aider. Mais elle aime aussi se faire plaisir. Rire; bavarder, plaisanter, manger. Elle a souvent une queue de cheval quand elle ne laisse pas ses longs cheveux sur ses épaules. Et justement elle aime beaucoup faire du cheval. Elle est très douée. Elle est douée pour tout en fait, c'est énervant. En fait je l'aime profondément. Surtout à cause de l'éclat dans ses yeux. Et puis sa patience, son courage, sa force tranquille. Elle aime la peinture, la poésie, le cinéma. Il ne faut pas l'énerver sinon elle se défend. Elle lutte. Elle est sage. Son prénom commence par S.

Elle travaille au restaurant. Elle sert tout le monde. Elle a du caractère. Il ne faut pas la déranger au mauvais moment sinon elle pique une colère inoubliable. Cependant elle est adorable. Toujours souriante, enfin presque. Toujours charmante. Elle adore son métier. Elle sert plus vite ceux qui paraissent tristes: Elle leur donne plus de dessert: Elle n'oublie jamais leur café: Lui prend toujours la même chose. Et la dame, là-bas, prend une salade, ça c'est sûr. Au dessert, de la compote, des fruits, d'immenses gâteaux. Elle sait à qui donner du rab: Surtout celui-là là-bas: c'est un glouton. Toujours en train de se plaindre. Il lui faudrait ceci, il lui faudrait cela. Elle le connaît par coeur. Au fond d'elle-même, elle sait ce qu'il recherche. Et ces deux-là sont tout proches l'un de l'autre. Elle sait très bien que le jeune homme est amoureux de la jeune femme. Elle l'a vu depuis longtemps mais elle ne dit rien. pour l'instant Plus tard, si rien ne se passe, elle essaiera. de bousculer un peu les choses. Pour l'instant elle ne fait qu'apporter les cafés. Sa tâche est répétitive mais elle prend du plaisir à faire tout cela chaque jour car chaque jour, des petits détails diffèrent, des petites scènes créent la différence. Au fond elle s'amuse. Son prénom commence par Y.

Elle est américaine. D'origine indienne. De grands yeux mystérieux et charmeurs. Un sourire immense et toujours présent. Elle est marrante, plaisante, parfois un peu chiante. Elle voudrait tout voir. Paris, tous les musées, les expositions et puis même, tiens, la France entière. Elle est naïve et puis très bavarde. Elle parle de tout et de rien. Souvent de rien, un peu de tout. Elle a la bougeotte, elle veut aller partout. Et puis elle aime voir plein d'amis. Elle est venue avec eux. Sa. meilleure amie, elle l'adore. Elles sont toujours ensemble: La blonde et la brune. Inséparables: Son amie est blonde, fine, calme, intérieure. Elle, elle est brune, un peu enveloppée, des seins énormes et puis elle est extravertie, chaleureuse: Elle nous parle de son pays, de tous les petits détails qui changent ici, qu'elle remarque bien. Elle est gourmande, invite les gens dans les restaurants américains. Elle est persuadée que c'est la meilleure cuisine du monde. Elle va au cinéma voir des films américains. Ce sont les meilleurs du monde. Et puis malheureusement, elle va bientôt repartir dans son pays. Alors elle prend plein. de photos. Pour ne pas oublier les Français. Elle sourit. Son prénom commence par Z.













Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire